Le Rabbi était celui vers qui tous se sont tournés pour une bénédiction, parfois dans l'attente d'un prodige. De fait, les histoires sont nombreuses d'évènements qui arrivèrent alors qu'on ne s'y attendait pas, toutes ces choses qui changent un avenir trop prévisible, qui font disparaître un problème, qui témoignent d'une vision plus lointaine... Dans une lettre du 10 janvier 1032  écrite à son beau-père, le précédent Rabbi indiquait: "On répète toujours que chez 'Habad on ne tient pas des miracles etc. et on s'interdit d'en parler et on fait taire ceux qui en rapportent...Cela est compréhensible pour les premiers 'Hassidim qui sans aucun doute, n'avaient pas besoin de telles choses car leur cerveau et leur coeur était purs.Mais, de nos jours,ou du fait de la dureté des temps, les coeurs se sont assourdis et où on est plongé dans les choses matérielles au point qu'on ne ressent pas la finesse et l'élévation de l'âme, cela est difficile à réparer par la réflexion et la compréhension... Raconter des miracles des Justes fait remuer l'âme affaiblie."

Écrire un avis

Votre nom :

Votre avis :

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !

Évaluation : Mauvais Bon

A PROPOS

Librairie et Edition d'Ouvrages hébraiques depuis 1991

Vente en gros, aux écoles, aux particuliers... Arrivage permanent de nouveaux titres

DERNIERS TWEETS